Olympics 2022
Jours
63
Heures
20
Minutes
20
Secs
18

L’ancienne planificatrice de mariages Mirela Rahneva gagne sa première médaille de Coupe du Monde de skeleton, une bronze, à Lake Placid

LAKE PLACID, N.Y.—Contestant sa deuxième épreuve de Coupe du Monde de skeleton, la Canadienne Mirela Rahneva s’est accrochée à une médaille de bronze sur la piste de Lake Placid, N.Y. où, il y a trois ans, elle avait amorcé sa carrière d’athlète de glisse. 

«C’est une expérience vraiment irréelle. Je n’arrive même pas à y croire,» a déclaré Rahneva, 28 ans, le sourire fendu jusqu\'aux oreilles. Sa première médaille de Coupe du Monde s’est gagnée en vertu d’un chrono total de 1:50,92 par un matin froid et neigeux à Lake Placid.

Surnommée Mimi, la petite Ottavienne occupait le quatrième rang après la première manche de glisse sur cette piste notoirement difficile de 1 455 mètres sur les flancs du Mont Van Hoevenberg. Avec un départ explosif, Rahneva a enregistré l’un des meilleurs chronos de départ à sa deuxième descente et elle a tenu ferme à son rang de quatrième place; vers la toute fin de la compétition, elle a été élevée au podium à la suite d’une deuxième descente désastreuse de la part de l’Allemande Anna Fernstaedt.

«Je tenais vraiment à descendre la piste en flottant doucement et naturellement aujourd’hui,» a indiqué Rahneva, qui travaille à temps partiel dans le service de restauration au Parc olympique canadien de Winsport pour aider à payer son quotidien. «Je n’ai pas eu le meilleur départ au monde à ma première descente, mais j’ai essayé de maintenir la concentration et demeurer relaxe pour la descente. J’étais ébahie quand je suis montée au troisième rang au classement. Je côtoie les meilleures athlètes au monde.»

Il y a deux semaines, à son début en Coupe du Monde à Whistler, Rahneva a établi un record de départ et a terminé au cinquième rang au classement.

«À Whistler, j’ai appris l’importance de l’aspect psychologique de la compétition, et l’incidence que cet élément a sur la performance en Coupe du Monde,» a remarqué Rahneva. «J’ai investi beaucoup de travail sur cet aspect cette semaine. Je me suis calmée en sirotant un thé vert; j’ai arpenté la rue principale de Lake Placid pour me remettre les idées en place, me relaxer et me concentrer.»

Rahneva se joint à une longue liste de skeletoneurs et skeletoneuses canadiens qui ont gagné des médailles olympiques, de Championnat du Monde et de Coupe du Monde, incluant Duff Gibson, Jon Montgomery, Mellisa Hollingsworth, Jeff Pain, Michelle Kelly, Lindsay Alcock, Deanna Panting, Sarah Reid, Darla Deschamps, Paul Boehm, John Fairbairn, ainsi que ses coéquipières Elisabeth Vathje et Jane Channell.

«Quand je suis montée au podium, je me suis dit que je partage les marches avec la championne des Jeux Olympiques de Sotchi. Vraiment surréel.»

Effectivement, l’Anglaise Lizzy Yarnold a terminé au deuxième rang sur la journée, avec un temps de 1:50,58. L’Autrichienne Janine Flock a récolté la médaille d’or avec un temps total de 1:49,77.

Elisabeth Vathje, de Calgary, qui avait signé la victoire à la première Coupe du Monde de skeleton de la saison, s’est remise d’une première descente problématique pour enregistrer le troisième plus rapide chrono en deuxième manche et se classer huitième avec un temps de 1:51,44. Jane Channell, de North Vancouver, a glissé vers le 16ème rang en 1:51.88.

Rahneva a connu un parcours vraiment remarquable depuis son entrée au programme national de skeleton en 2014.

Ancienne joueuse de rugby à l’Université de Guelph, où elle a fait des études de gestion du tourisme, Rahneva a pris la décision d’appliquer sa vitesse au sport de skeleton et voir ce que ça donnerait, ceci après une rencontre avec la double médaillée olympique, Heather Moyse, alors que les deux concouraient sur l’équipe canadienne de rugby à sept. 

Après avoir pris part à un camp de recrutement monté par Bobsleigh Canada Skeleton, Rahneva s’était tellement éprise du sport qu’elle a quitté son boulot de planificatrice de mariages pour poursuivre un rêve olympique dont les racines remontent à ses parents, qui ont émigré au Canada de Bulgarie.

Son père Stoyan avait été compétiteur de gymnastique acrobatique. Sa mère Valentina, qui a été dans la foule à Lake Placid samedi pour regarder concourir sa fille, avait été sprinteuse d’élite. 

«C’était vraiment génial d’avoir ma mère ici aujourd’hui. Nous retournons à Ottawa ensemble pour les fêtes, et j’ai hâte de célébrer,» a dit Rahneva. «C’est un vrai privilège de représenter le Canada.»

Organisme à but non lucratif, Bobsleigh CANADA Skeleton gouverne les sports de bobsleigh et de skeleton au Canada. Avec l’appui généreux de ses partenaires commerciaux – Karbon, Driving Force et Conceptum Sport Logistics – et du gouvernement du Canada, à Nous le Podium et le Comité olympique canadien, Bobsleigh CANADA Skeleton développe des champions et championnes olympiques et mondiaux. Veuillez visiter notre site web au www.bobsleighcanadaskeleton.ca

 

 

Résultats complets :

 

Skeleton féminin, cinq premières au classement et résultats canadiens :

1. Janine Flock, AUT, 1:49,77; 2. Lizzy Yarnold, GBR, 1:50,58; 3. Mirela Rahneva, Ottawa, CAN, 1:50,92; 4. Anna Fernstaedt, GER, 1:50,96; 5. Jacqueline Loelling, GER, 1:50,97

Autres résultats canadiens :

8. Elisabeth Vathje, Calgary, 1:51,44; 16. Jane Channell, North Vancouver, 1:51,88