Olympics 2022
Jours
10
Heures
14
Minutes
38
Secs
12

Justin Kripps et Cam Stones gagnent la médaille de bronze en Coupe du monde de bobsleigh en Autriche

Christine de Bruin se classe quatrième en monobob, Cynthia Appiah la talonne en cinquième place; Mirela Rahneva termine en 11ème place en skeleton féminin

IGLS, Autriche— Justin Kripps et Cam Stones ont enfin eu raison d’une piste qui leur avait refusé le succès, mettant la main sur une médaille de bronze en bobsleigh à deux, samedi dans une Coupe du monde à Igls, Autriche.

« À chaque compétition, nous voulons être dans la course aux médailles, donc aujourd’hui a été une très belle journée, » a dit Kripps. « Je n’ai pas eu beaucoup de succès ici jusqu’à date, mais l’attente en vaut la peine. »

À seulement sa deuxième épreuve de bob à deux de la saison, la formation de Kripps, 34 ans (Summerland, C.-B.), et Stones (Whitby, Ont.) a obtenu son premier podium en bobsleigh à deux à Igls; pour Kripps c’est seulement le deuxième podium en carrière sur cette piste autrichienne. Le duo canadien a fait un temps combiné de 1:43,96 sur cette piste relativement plane.

« Je pense que nous avons bien exécuté tous les aspects de notre glisse aujourd’hui. Cam a réalisé deux excellentes poussées, spécialement dans la neige, » a remarqué Kripps, dont la seule autre médaille en bob à deux à Igls s’était obtenue en 2017 quand lui et Jesse Lumsden avaient mis la main sur la médaille d’argent.

C’est la 18ème médaille de Coupe du monde en bob à deux pour Kripps. Huit de ces médailles se sont récoltées avec Stones, 29 ans, au frein; les deux ont commencé à glisser ensemble dans la foulée des Jeux olympiques de 2018.

« Cette piste ressemble à notre Ice House (installation d’entraînement aux départs). Si votre départ n’est pas parmi les trois plus rapides, il est quasiment impossible de gagner une médaille, » a observé Kripps. « Aujourd’hui, notre course de départ a été un peu plus longue que la normale. En fait, toutes les équipes faisaient cela. Sur une piste comme celle-ci, il faut trouver le juste équilibre entre la vélocité de la poussée et la transition au pilotage. Quand il y a de la neige sur la piste, il faut courir encore plus loin. Nous avons réalisé deux départs solides aujourd’hui, et j’ai su corriger les erreurs de pilotage que j’avais commises la semaine passée, » a dit Kripps.

Mission accomplie.

Enregistrant les chronos de départ les troisième et deuxième plus rapides, le duo canadien pointait en troisième place après la première descente de la piste autrichienne de 1 478 mètres. Inscrivant un chrono de 5,12 à son départ en deuxième manche, Kripps a donné suite avec une descente quasiment impeccable des 14 virages de la piste.

« C’est vraiment génial d’obtenir un podium ici, enfin. C’est une piste qui nous a boudés en bobsleigh à deux, donc c’est un excellent résultat, et une superbe prestation de la part de Kripps, » a déclaré Stones. « Cela nous donne un élan très positif, et nous aurons une autre médaille dans notre visée demain en bob à quatre avec Ben (Coakwell) et Ryan (Sommer). »

Les Canadiens sont montés au podium en compagnie de deux équipages allemands. Francesco Friedrich et Thorsten Margis ont triomphé en 1:43,48. Johannes Lochner et Christian Rasp se sont accrochés à la médaille d’argent en 1:43,84.

Chris Spring (Vancouver) et Sam Giguere (Sherbrooke, Que.) ont glissé vers le 14ème rang au classement en 1:44,76.

Deux Canadiennes terminent parmi les cinq premières au classement en Série mondiale de monobob

Il s’en est fallu de très peu que Christine de Bruin gagne sa première médaille de monobob samedi; elle a affiché un déficit de seulement 0,01 de seconde sur la médaillée de bronze.

De Bruin, 32 ans, qui vient de cumuler deux médailles de bronze sur ses deux premiers départs en bobsleigh à deux féminin, a égalé son meilleur en carrière en monobob jusqu’à date, se classant quatrième en 1:51,80.

« Aujourd’hui, je me suis fixé deux objectifs principaux – naviguer avec succès les virages Kreisel et neuf. Je me suis dit que le résultat final n’avait aucune importance, et si je réussissais mes objectifs, je serais très heureuse, » a dit de Bruin. « J’ai réalisé cette mission, donc grosso modo je suis satisfaite et j’ai déjà  très hâte pour les compétitions à Altenberg la semaine prochaine. »

La figure de proue de l’équipe féminine canadienne a eu du mal à trouver son rythme aux commandes du monobob depuis l’ajout de cette discipline au programme de Coupe du monde l’an dernier.

« J’ai cumulé beaucoup d’heures de pratique au monobob depuis l’an dernier. À la fin de la saison passée, notre équipe s’est rendue à Whistler juste pour cumuler des descentes, et j’ai enfin commencé à maîtriser le monobob, » a ajouté de Bruin. « Durant la saison de compétition, je n’avais pas vraiment eu la possibilité de me faire une idée du monobob, étant donné que nous disposions de seulement deux descentes d’entraînement avant chaque compétition, et j’étais aux prises avec une blessure à la hanche, donc mes poussées étaient assez nulles. Cette année, je me sens beaucoup plus à l’aise. »

La Torontoise Cynthia Appiah se sent à l’aise, elle aussi, aux commandes du monobob. Réputée être la plus explosive au monde aux départs, la médaillée de bronze en épreuve préolympique à Pékin a inscrit son troisième résultat top-5 en autant de semaines. Appiah s’est classée cinquième samedi avec un temps total de 1:51,83.

Écartées du podium par seulement des fractions de seconde, les Canadiennes sont déterminées à fermer cet écart. Elana Meyers Taylor, des États-Unis, s’est accrochée à la médaille d’or pour une deuxième semaine d’affilée, avec un chrono total de 1:51,60.

L’Allemande Laura Nolte a fini en deuxième place en 1:51,65, et l’Australienne Breeana Walker a devancé de Bruin dans la course pour la médaille de bronze (1:51,79).

Melissa Lotholz, de Barrhead, Alta., s’est classée onzième en 1:52,23.

Les Canadiennes terminent au milieu du peloton en compétition de skeleton féminin

Mirela Rahneva, d’Ottawa, et Jane Channell, de North Vancouver, ont terminé au milieu du peloton à la compétition de skeleton féminin qui s’est tenue vendredi.

Rahneva a fini en 11ème place en 1:48,94, avec Channell qui la talonnait en 12ème place (1:49,11).

« C’était deux bonnes semaines de glisse ici en Autriche. Je progresse peu à peu et ma priorité numéro un est de retrouver ma forme de compétition, » a remarqué Rahneva, qui avait manqué la saison dernière à cause d’une blessure. « Je suis contente d’être ici et je vais continuer d’améliorer ma performance.»

La Russe Elena Nikitina a signé la victoire en skeleton féminin avec un temps en or de 1:47,83.

Mark Lynch, de Saint Jean, Terre-Neuve-et-Labrador, a été le seul Canadien à prendre le départ en compétition de skeleton masculin; il s’est classé 26ème.

Bobsleigh à deux masculin, résultats complets:

Monobob féminin, résultats complets:

Skeleton féminin, résultats complets:

Organisme à but non-lucratif, Bobsleigh CANADA Skeleton est l’organisme national de sport pour le bobsleigh et le skeleton au Canada. Avec le généreux soutien de ses partenaires commerciaux – Karbon, Joe Rocket Canada, Smartvita, Kuri Tec Corporation, Bells of Steel, et Defender Sales Agency – et le gouvernement du Canada, À Nous le podium, et le Comité olympique canadien, Bobsleigh CANADA Skeleton forme et développe des prétendants aux podiums de Championnat du monde et des Jeux olympiques. Visitez notre site Web au www.bobsleighcanadaskeleton.ca